Archives du mot-clef chauffeurs de camion

Le saviez-vous en rafale

Pour faire suite aux questions du mardi sur notre page Facebook, plusieurs réponses en rafale..

Nos étudiants partent du centre de formation de Boucherville et vont à notre centre de formation de Québec, est-ce qu’ils montent ou descendent à Québec? Et si on part du  Lac-des-Seize-Îles, une municipalité des Laurentides comptant 205 habitants et située à l’ouest de St-Sauveur et qu’on se rend à Kiamika (un peu au sud de Mont-Laurier), est-ce qu’on monte ou on descend?

Ça vous a fait beaucoup jaser! L’habitude québécoise de monter quelque part et d’en descendre vient du fait qu’avant l’arrivée du chemin de fer et du réseau routier, les voyageurs utilisaient la voie maritime pour leurs déplacements. Selon Wikipédia  “À l’origine, cela suivait la direction du courant du fleuve St-Laurent (ou autre cours d’eau majeur selon la ville). Ainsi, on dirait « descendre à Québec » si on vient de Montréal ou « monter à Québec » si on vient de Rimouski par exemple. On pourrait également dire « descendre à Québec » si on part de la ville de Chicoutimi, en faisant référence cette fois au cours de la rivière Saguenay.”

Toutefois, le dictionnaire Larousse et le Robert nous indiquent plutôt que monter signifie: “Se diriger vers un lieu situé plus au nord” ou “ se diriger du sud vers le Nord.

Donc, traditionnellement, on descend à Québec quand on part de Boucherville car on descend le courant du fleuve, toutefois, linguistiquement parlant, on pourrait aussi monter à Québec car Québec est légèrement au Nord de Boucherville! Mais quand on part du Lac-des-Seize-Îles on monte définitivement à Kiamika!

Pour la question du 29 août:

On voit la “broche” (la ceinture d’acier) sur un des pneus d’une roue jumelée, est-ce: une défectuosité mineure? Une défectuosité majeure? Un constat d’infraction? Ou rien du tout?

C’est une défectuosité MINEURE lorsqu’un des deux pneus jumelés d’un même assemblage de roues présente : (9.2 sur la liste 1) une matière étrangère logée dans la bande de roulement ou dans le flanc et qui peut causer une crevaison ou (9.3 sur la liste 1) une coupure, de l’usure ou tout autre dommage et qu’on voit la toile de renforcement ou la ceinture d’acier. Et oui! Ce serait une défectuosité majeure si on voyait la broche sur les deux pneus d’un même assemblage.

 

Pour la question du 22 août:

Vous avez sans doute déjà remarqué qu’il y a des passages pour piétons peints en blanc et d’autres peints en jaune. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi?

On n’a eu que des réponses partiellement bonnes à cette question. La différence entre les lignes blanches et les lignes jaunes pour les passages de piétons sont déterminées par l’endroit où est situé le passage, aux intersections où il y a un feu de circulation ou un panneau d’arrêt. Les passages pour piétons sont délimités par des bandes jaunes lorsqu’ils ne sont pas situés à une intersection.

 

S’il y a des feux pour piétons et des feux de circulation, les bandes seront blanches et les piétons doivent respecter le feux pour piétons et traverser lorsque la silhouette blanche apparaît. La main clignotante accompagnée d’un décompte numérique signifie de traverser seulement si le piéton a le temps d’atteindre l’autre trottoir ou la zone de sécurité avant que le feu passe à la main orange fixe. • S’il y a seulement des feux de circulation le piéton a la priorité au feu vert. S’il y a des panneaux d’arrêt les piétons ont la priorité sur les automobilistes qui doivent immobiliser leur véhicule pour leur céder le passage.

Les passages pour piétons jaunes s sont indiqués par un panneau. Ces passages sont situés hors intersections, à des endroits où il n’y a pas de panneaux d’arrêt ni de feux de circulation. Les piétons y ont la priorité en tout temps.

Ne pas respecter les règles peut entraîner pour l’automobiliste ou le camionneur: une amende de 100 $ à 200 $ et des frais judiciaires et  jusqu’à 3 points d’inaptitude au dossier de conduite. Et ce même s’il n’y a pas de panneau indiquant l’amende ou la priorité..

Le SPVM a une page d’informations très intéressante sur le sujet, entre autre pour les amendes et points…

Il reste quelques questions qui n’ont pas eu de réponses encore. Pourquoi n’y a-t-il pas  de classe 7 sur nos permis de conduire, ai-je le droit de circuler avec 10 x 5 gallons d’essence dans ma camionnette et notre question sur les panneaux de circulation. On vous laisse jusqu’à jeudi prochain et on vous revient avec une nouvelles rafale de réponses!

Visitez notre page Facebook pour notre prochaine question du mardi!

Début des formations de 40h, 56h et 150 ou 200h le 26 janvier

Notre nouvelle cohorte de formation de 56h, 150h ou 200h débutera le 26 janvier. Une belle façon de débuter une nouvelle carrière! Si c’est la classe 3 qui vous intéresse, vous pouvez aussi choisir un cours de 32h (16h de théorie et 16h de pratique).

La formation de 56h est conçue pour des candidats ayant déjà un peu d’expérience en transport (conduite de camion-porteurs, de remorqueuse, candidats ayant leur classe 1 qui n’ont pas pratiqués depuis quelques années) au fond, c’est une formation de perfectionnement. Cette formation est aussi excellente pour une entreprise qui souhaite amener certains de leurs employés à obtenir leur classe 1.

Le 56h comprend: 16h de théorie (selon vos besoins)  et 40 heures de pratique. Après la théorie, vous pouvez aller passer votre examen d’apprenti-conducteur et nous organiserons vos pratiques en fonction de votre date d’examen à la SAAQ ou, si vous avez déjà votre permis d’apprenti,  vous pourrez tout de suite pratiquer selon vos disponibilités.

Pour ce qui est du 150 / 200h, la distinction vient du fait de choisir de faire un stage de 50h ou non. Pour un futur conducteur inexpérimenté qui ne peut, pour toute sorte de raison, faire le DEP 5291, c’est une bonne option car elle vous offre de bons outils de départ: 48h de formation théorique incluant: 8h sur le Code de la sécurité routière,8h sur les freins pneumatiques, 8h sur la vérification avant départ – théorie et laboratoire et 4h sur les heures de conduite et de repos, 4h sur le transport de marchandises dangereuses, 8h sur la Loi concernant les PECVL et 8h sur les masses et dimensions. La théorie est suivie de 102 de pratique en équipe de 2 – conduite et observation. À la fin de cette formation, vous serez un conducteur professionnel!

Pourquoi nous choisir: pour obtenir un service personnalisé (chez nous pas de groupe de 20 étudiants, pas de pratique à 3 ou 4 étudiants dans le même camion, vous n’êtes pas plus de 2 par pratique – ou seul avec un formateur pour les 40h ou 56h), pour le professionnalisme et les compétences de notre équipe et surtout pour RÉUSSIR.

Appelez-nous, notre équipe vous attend!